PRÉSENTATION

Photo : 31 / 08 / 2011

    Mon prénom c'est Richard, et mon nom c'est NATTER.

            Je suis fier d'être Français. Cancer ascendant Scorpion. Je suis marié ( pour la 3ème fois ! ), avec ma divine épouse Françoise. De mes deux précédents mariages, il ne reste que le souvenir de mes enfants, dont je suis séparé depuis 1982. Les divorces sont injustes et frustrants pour les enfants qui, qu'on le veuille ou non, sont toujours les otages de la bêtise des parents. Le chagrin, la douleur, qui m'ont conduit dans les méandres de la tristesse, m'ont permis de pardonner. Peut-être que grâce au Web, ils découvriront l'aspect caché du père dont le destin les a privés. Où qu'ils soient, je les embrasse du fond du cœur. Les petites larmes qui s'écoulent en écrivant ces mots, seront peut-être l'eau qui demain, irriguera les terres jusqu'ici non fertiles, de ce jardin de l'amour que je leur adresse.

           J'écris depuis l'âge de dix-sept ans environ. Après une première partie de vie mouvementée, durant laquelle j'ai roulé ma bosse un peu partout, j'ai accompli différentes missions. Celle, qui était mon premier sacerdoce, qui m'a profondément marqué, a été ma carrière au sein d'une compagnie de Sapeurs-Pompiers Professionnels. Ci-dessous, une photo prise par mon ami Alain, collègue pompier, qui m'a retrouvé grâce au Web après 20 ans. Mille merci Alain pour cette photo que j'ai un peu habillée :

                Pendant ces douze années, au service de l'humanité, j'ai appris à dominer ma peur et surtout, ouvrir mon cœur aux autres. Car la souffrance, aveugle et sournoise, frappe sans prévenir. Le désarroi, l'angoisse, voire la panique qu'elle engendre, imposent le respect, forcent l'admiration. En venant au secours des personnes en détresse, j'ai mis sans le savoir, le doigt dans cet engrenage merveilleux qui m'a conduit à me surpasser pour vaincre mes émotions et mes faiblesses. La solidarité, l'esprit d'équipe, le courage et le dévouement emblèmes de cette noble et belle  profession, m'ont ouvert le cœur. Et ce cœur, depuis que je suis à Genève surtout, j'ai envie de l'offrir à toutes celles et ceux qui souffrent.

            Avant, et après surtout, mon passage dans cette compagnie de Sapeurs-Pompiers, j'ai bourlingué un peu partout ! Errant tel un voilier sans mât, comme je l'ai écrit dans le poème " Firmament de l'Amour ", je cherchais ma voie. Instable, versatile, voire agressif et violent, je compensais les lacunes affectives par des bribes superficielles, m'aidant à maintenir la tête hors de l'eau. Je l'ignorais bien entendu et je le réalise encore plus aujourd'hui, je suivais tout naturellement mon chemin de vie. Il me fallait connaître un maximum d'éléments, pour faire l'homme que je pense être devenu.

            Galérant de place en place, de cœur en cœur, entre dix-huit et quarante ans j'ai navigué sur tous les océans : l'euphorie, l'incertitude, la peur, le manque de confiance en moi. J'ai appris la souffrance, la misère, l'indifférence, le mépris, l'isolement. Je me suis rapproché progressivement de mon chemin de vie. Le tournant décisif, a eu lieu le jour de mes 38 ans ; le 12 juillet 1987 exactement. J'en parle plus précisément et longuement, dans le premier chapitre de mon autobiographie " Découverte du Don ". Ce jour-là, après différentes phases contradictoires, j'ai pu découvrir qui était ce fameux Bon Dieu dont j'ignorais tout. Oui... Je suis très croyant depuis ! Mais par suite d'accumulations de méprises et de manque d'informations, je ne suis pas du tout pratiquant.

            Les épreuves, qui ont jalonné mon existence, m'ont permis de prendre conscience des réalités de la vie. Grâce à elles, j'ai pu sortir du ghetto dans lequel je me trouvais. C'est dans l'épreuve que l'on s'élève ! Le moins que je puisse dire, c'est qu'elles n'ont pas manqué !!! On ne fait pas d'omelette sans casser d'œufs n'est-il pas vrai ? Alors là, je puis affirmer que j'en ai cassé quelques douzaines !... Quoi qu'il en soit, de détours en obstacles, de culbutes en échecs, chaque fois je me relevais. Lentement mais sûrement, guidé par une force indicible, j'ai toujours en dépit des travers, gardé au fond de moi l'espoir du renouveau. Les voyages forment la jeunesse ?... Mais ils déforment les valises ! A ce jour, j'ai déménagé depuis ma naissance, au moins une bonne trentaine de fois ! Progressivement, sans le savoir bien entendu, je me rapprochais de ma dulcinée. Bollène... Sallanches... Combloux... Tavernolles... Grenoble... Seyssinet-Pariset... Albertville... Tout est allé très vite ensuite. Fin 89, je rencontrais ma bien-aimée. Début 90, le 19 Avril exactement, je m'expatriais pour la Suisse où je demeure encore.

             Grâce à mon épouse et aux efforts constants qu'elle accomplit, j'ai pu exercer mon métier de masseur-magnétiseur. Toujours à l'écoute de mes désirs, de mes besoins, elle anticipe sur tout sans jamais me précéder en rien. Intuitive, pondérée, elle a su freiner mes excès et par-dessus tout, valoriser mes qualités. Véritable régulateur de mes pulsions, elle m'apporte dans son regard et son sourire, le calme et la sérénité. À ses côtés, rien ne paraît impossible. Après moult déboires, désillusions, ruptures et échecs, j'ai enfin dans ses bras découvert le bonheur et l'harmonie.

           Loin des tumultes du passé, dans mon adorable ville d'adoption qu'est Genève, j'apprécie les moments de détente en flânant en amoureux en compagnie de ma dulcinée, sur les bords du lac ... Ou de temps en temps, en me laissant bercer par le clapotis des vagues, au cours d'une partie de pêche ... Une ou deux fois par an, nous fêtons en tête-à-tête l'anniversaire de notre mariage, ou les nôtres. Ces instants de détente, nous permettent avant tout de reprendre des forces. Car dès la fin 1991, nous avions ouvert un centre de remise en forme : CENTRE ÉNERGIE 2000Jusqu'en 1995, aucun repos. Donc, modestement, nous savourions les rares instants privilégiés d'un dîner au restaurant . Douce et câline, ma divine Bibiche, depuis 1990, n'a pas à se forcer pour faire de moi le plus heureux des hommes.

            Voilà pourquoi, même si cela déplaît aux grincheux, je suis fier de parler d'elle de la sorte. La jalousie, la méchanceté, sont et seront toujours, l'apanage des petites gens, des simples d'esprit. L'altruisme, la dévotion, le sacrifice, sont les valeurs fondamentales, qui caractérisent un être humain et le différencient de celles et ceux qui n'en sont que les ombres. Ces valeurs qui précisément, font partie intégrante du personnage incarné par mon épouse. Elle est mon ange, ma force vive, mon oxygène. Sans elle, je ne suis rien, que le spectre de moi-même. À la fois épouse, maman, confidente, amie, maîtresse, sœur... Elle incarne toutes les facettes qui jusque là, m'avaient manqué. Je l'aime... Tout simplement !

           Elle va sans doute m'en vouloir, mais je ne puis résister au plaisir de vous la présenter : Voici donc ma BIBICHE !!!

Photo : 31 / 08 / 2011

Présentation  / Parents  /  Mariage  /  Anniversaire_Mariage

Compagnons  /  Petit_Nid

Vous pouvez nous rejoindre sur YOUTUBE / FACEBOOK / BLOG

PLAN DU SITE