PASSÉ - PRÉSENT - AVENIR

(Nouvelle Édition)

Essai

522 pages / format 14.8 x 21 cm

POURQUOI CET ESSAI ?

            Depuis 1994, sensible aux événements qui affaiblissent l'humanité, au fil des années sous forme de "Livre Intime", je notais tout ce qui à mes yeux contribuaient à avilir le genre humain. Petit à petit, le livre s'est structuré dès 1995. Au fil des ans, de tous côtés, les exemples se bousculaient sans que visiblement, les êtres humains ne donnaient l'impression de réagir. Point par point, j'ai tenté d'analyser les malversations les plus flagrantes, à l'origine de ces dérives sectaires.

Introduction :

        Loin de moi l’envie de refaire obstinément le monde. Encore moins de chercher à en modifier les structures actuelles. L’idée de me lancer dans l’aventure de cet Essai m’est venue après avoir au fil des années, acquis la conviction que ce n’est pas non plus en restant muet que l’on peut envisager une vie meilleure. Partout autour de nous, depuis des décennies et en ce début de vingt-et-unième siècle plus particulièrement, nous déplorons le laxisme des pouvoirs publics, la corruption, et les inégalités à tous niveaux. Seulement, qui, oserait se regarder en face sans se culpabiliser d’être au fond le complice de ce marasme ?

         Tout le monde est en mesure de critiquer, émettre un jugement, avoir une opinion différente. Personnellement, à mon niveau, j’ai compris que ce n’était pas en pleurant sur l’humanité, que l’on pourrait voler à son secours. Le silence est plus coupable encore. Accepter sans rien dire, se résigner sur son triste sort, en priant pour que les choses s’améliorent, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour modifier les règles du jeu, dans lequel nous sommes impliqués.

        Seulement, tomber dans le piège de la destruction systématique, anéantir pour le plaisir de faire du mal n’est pas non plus, tant s’en faut, le remède miracle. Quatre catégories d’individus à mon avis, incarnent à leurs niveaux, l’archétype des comportements réducteurs et avilissants pour l’humanité.

        A) Les premiers, que je nomme : « Les Gobes-mouches » : La peur au ventre, doutant de tout et d’eux-mêmes avant tout, ils se contentent de baisser leur pantalon, en pliant l’échine pour accepter les coups, refusant de s’engager en attendant des jours meilleurs ! Pour que les choses soient claires, je nomme cette première catégorie « LA BASE », le Quidam ; en gros, les trois quarts des populations silencieuses et passives. Car dans tous les pays, les schémas sont identiques !

        B) La seconde catégorie, les « Mercenaires aveugles » : Ils obéissent au doigt et à l’œil à tous les ordres qu’on leur donne, pour semer la panique à tous les échelons de la société. Sous le joug des syndicats politisés, ils organisent les grèves, revendiquent tout, et n’importe quoi, sèment la terreur en levant le poing et menaçant de tout casser dans les manifestations… Ils volent, ils tuent, ils violent, ils ruinent l’économie grâce aux combines qu’on leur inculque… Infiltrés aux postes clefs, ils ont pour mission première de ruiner les pays, amplifiant les écarts entre les pauvres et les riches…

        C) Les troisièmes, les « Faux-culs hypocrites » : La grosse minorité hélas, la plus vicieuse, car la moins soupçonnable, où je situe les dirigeants en général : banquiers, politiques, gros patrons, médias ripoux, justice, sport, religieux, etc. Qui utilise la catégorie des mercenaires aveugles, pour terroriser les gobes-mouches. Cette catégorie a pour mission de déstabiliser les Nations par tous les subterfuges mis à leur disposition… Les guerres, les faillites, les délocalisations, les redressements judiciaires et j’en passe, émanent de ces faux-culs jouissant de la confiance du quidam qu’ils manipulent grâce aux chantages.

        D) Reste pour une infime minorité de « Rebelles » (au sens ZEN du terme), à tenter d’éclaircir le débat afin que le brouillard se lève. Leurs seules armes sont le courage et l’audace, autant que la pondération et la lucidité. Émettre un avis contradictoire, sans apporter de solution, autrement dit gueuler pour ne rien dire, c’est trop facile. Tenter de démontrer que ce qui se fait ou se dit n’est pas ce qu’il y a de meilleur, c’est là que les Rebelles ont leur rôle à jouer. En tout bien tout honneur, sans arme ni violence. En proposant simplement, d’éventuelles solutions de substitution, ce qui me paraît de meilleur aloi.

        C’est en tout cas le but que je me suis fixé au travers de cette histoire. Pour tenter de démontrer par quels moyens, les faux-culs parviennent à leur fin, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure périlleuse ; par les menaces de tous bords qui arriveront sitôt le livre publié. Passé Présent Avenir… En vivant au Passé, notre Présent nous échappe et forcément, nous tremblons pour notre Avenir ! Pour que l’Essai soit plus vivant et moins sentencieux, des personnages imaginaires prendront la parole à ma place… C’est Patrice qui me remplacera tout au long de l’Essai, aux côtés de Virginie, qui incarnera ma douce compagne... L’action se situe dans le cadre de ma nouvelle ville d’adoption : « La CHAUX-DE-FONDS (Suisse) » !

**********

Rappel : Les livres sont vendus en Français.

Chapitre 1  /  Chapitre 2  /  Chapitre 3

© Richard Natter

ISBN France : 979-10-227-2254-4

ISBN Suisse : 978-2-9700633-7-7

Acheter directement sur Bookelis : 20 € + expédition (10 jours environ)

Paiement par carte sur Paypal : Prévoir un délai de 4 à 5 semaines pour la livraison

  Achat du livre  : 26 €  ( + Frais d'expédition )

Accueil  /  Passion Artistique  /  Principaux Romans  /  Poésie

Souvenirs de scène  /  Poésie à la carte  /  Figuration  /  Rose d'Or 86

 

PLAN DU SITE